Association Nationale
des Chasseurs de Gibiers d'Eau

 

Les territoires de chasse au gibier d'eau

Voici les éléments qui peuvent vous servir pour connaître les dossiers ou les évolutions des territoires de chasse.

 

L’évaluation des habitats et espèces d’intérêt communautaire : un exercice partenarial

Les habitats naturels ou semi-naturels correspondent à une entité écosystémique précise incluant les communautés d’espèces ainsi que leur environnement abiotique. L’évaluation de l’état de conservation ne porte que sur les habitats et les espèces dits d’intérêt communautaire.

Il s’agit d’habitats en danger ayant une aire de répartition souvent réduite et d’espèces en danger, vulnérables, rares ou endémiques sur le territoire communautaire, strictement protégés et/ou pour lesquels doivent être désignées des zones spéciales de conservation. Ainsi, les conclusions obtenues ne concernent qu’une partie de la biodiversité.

Coordonnée et animée par le Service du Patrimoine Naturel (SPN) du Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN), pour le compte du Ministère en charge de l’Écologie, et suivant une méthodologie commune à tous les États membres, cette évaluation a été menée en partenariat avec :

 

  • la Fédération des Conservatoires botaniques nationaux (FCBN)
  • l’Office pour les insectes et leur environnement (Opie)
  • la Société herpétologique de France (SHF)
  • la Société française pour l’étude et la protection des mammifères (SFEPM)
  • l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS)
  • l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema)


Plus de 400 experts ont ainsi été mobilisés pour la rédaction, la relecture et la validation des fiches d’évaluation.

Téléchargez l'évaluation

Connaitre et préserver

Voici les deux mots qui doivent faire avancer les chasseurs de gibier d’eau français.

Depuis de nombreuses années, tous les acteurs du monde de la chasse nous disent que nous avons des études ou alors que nous sommes en train de réaliser des études sur le gibier d’eau. Mais concrètement, nous constatons qu’un très grand nombre de fédérations départementales a réalisé ou est en train de réaliser des études. Mais voilà que nous constatons qu’aucune étude n’a le même protocole et ne peut donc être retranscrite sur le plan national et donc encore moins sur le plan international.

Nous œuvrons donc depuis maintenant trois ans pour essayer de créer un lien entre les divers acteurs. Cela est très compliqué pour avancer rapidement de par les intérêts qui ne sont pas les mêmes d’un département a l’autre. L’ANCGE sous l’impulsion de son président a enfin réussi à faire une étude nationale qui  réunit 3 acteurs du monde de la chasse. Cette convention complètera les études qui étaient réalisées par plusieurs intervenants.

 

 

 

                                       ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++